En ces temps de gastro familiale il faut bien trouver des desserts qui chantent ! Je me suis donc remise à la Teurgoule depuis 3 jours. D'habitude c'est plutôt un met hivernal, mais bon.

Je pourrais annoncer que ma recette est la Meilleure de Normandie (la "Meilleure du Monde" étant déjà prise par une autre bloggeuse), ou qu'elle me vient tout droit de ma grand-mère de 97 ans qui la tenait elle-même de son arrière-grand-mère, etc, etc... Je pourrais tenter aussi les indéboulonnables conclusions des bloggeuses-cuistots "mes invités ont adoré", "il n'est rien resté", "tout le monde m'en parle encore" ou mieux "je ne fais plus que celle-là" !
.
Mais c'est archifaux ! Mamie qui a plus d'un tour de main dans sa cuisine ne m'a JAMAIS cuisiné de Teurgoule, ce plat typiquement Normand. Il aura fallu que j'attende 40 ans pour découvrir ce petit péché chez un fromager icon_scratch de Houilles dans les Yvelines ! Allez savoir ... Quant aux invités, jamais personne d'autre que le petit cercle restreint de ma tribu n' a eu la chance de goûter la teurgoule "home-made". Comme quoi certains secrets sont bien gardés !

Sitôt goûté, sitôt imité ! Bien que la composition de ce plat tourne dans sa version basique autour du riz et du lait, le résultat n'a rien de commun avec ... un riz au lait. C'est crémeux, très finement caramélisé, onctueux, fondant... Idéal pour un goûter ou terminer un dîner léger. La teurgoule est aussi éventuellement accompagnée d'une fallue (brioche normande), mais là, nous allons attendre le retour de Zabou pour en connaître le secret !

A la recette de base vous pourrez ajouter selon votre envie : des raisins blonds, des abricots secs, des pruneaux, du rhum, du calvados, des dés de pommes... Mais, essayez d'abord nature !

La teurgoule se prépare dans un plat en gré "la terrinée" ou "terrine à bec", ou encore pour les amateurs non avertis "plat à teurgoule" (pour en trouver, vous tapez "plat à teurgoule" dans un moteur de recherche quelconque) . Si vous n'en avez pas, vous pouvez la préparer tout de même si vous avez un plat assez haut et de préférence évasé vers le haut.

Pour un plat pouvant contenir 2 litres de lait  (sans déborder !) :

100 gr de riz rond (c'est important le riz rond)
70 à 90 gr de sucre en poudre (selon votre gourmandise et votre régime)
1/4 c à café de sel
1,5 l de lait entier (avec du lait écrémé ou 1/2 écrémé la teurgoule ne sera pas moelleuse)
2 c à café de cannelle ou 1 bâton de cannelle coupé en 2.
10 gr de beurre

C'est facile à faire :

Préchauffer le four sur 120-130° (th3 chez moi)
Beurrer la terrinée
Mettre dans le fond : le riz, la cannelle, le sucre et le sel. Bien mélanger le tout.
Faire chauffer le lait dans une casserole jusqu'au début de l'ébullition.
Verser le lait très chaud sur le riz et enfourner immédiatement pour 4 heures !

Il va se former sur le dessus une croûte brune très fine . Là les écoles divergent : il y a celle qui, à l'aide d'une fourchette, plonge la croûte  dès qu'elle se forme dans le plat , et il y a celle qui laisse la croûte former un couvercle au dessus du riz. Vu que j'oublie systématiquement de  regarder où en est la cuisson, je suis adepte de la seconde méthode.